annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Au service d’un voyageur à mobilité réduite pour la deux millionième fois.
Modérateur
0 Compliments
161014_Handicap_1200x675.jpgIl s’agit de Heidi Galli de Thoune. Elle a reçu un bon de voyage d’une valeur de CHF 500.– de l’agence Caretour des mains de Werner Jordan, gestionnaire de produit handicap. Caretour organise dans toute l’Europe des voyages conformes au critère de l’accessibilité pour tous et propose des offres conçues spécialement pour répondre aux besoins des voyageurs à mobilité réduite.

Un numéro gratuit depuis l’an 2000
Pour la seule année 2015, les conseillers en voyages du Call Center Handicap CFF ont traité 61 434 demandes de voyages et coordonné à cet effet 140 935 prestations d’assistance. Les voyageurs à mobilité réduite peuvent réserver une prestation d’assistance jusqu’à une heure avant le départ de leur train dans l’une des 168 gares d’appui de Suisse en composant le numéro gratuit 0800 007 102, joignable chaque jour de 6h00 à 22h00. En moyenne, le Call Center Handicap CFF reçoit 200 appels par jour.

Les quelque 60 assistants de mobilité ou les collaborateurs chargés de l’aide en gare assurent ces services dans les gares d’appui. En dehors des horaires de service, le personnel des trains offre une aide à l’embarquement et au débarquement. L’offre concerne tous les trains directs et certains trains régionaux. Grâce à la collaboration avec les centrales européennes de services de mobilité, l’assistance peut aussi être organisée pour des trajets transfrontaliers à condition que la demande en ait été faite 48 heures à l’avance.

Plus d’informations sous www.cff.ch/handicap
1 Commentaire
Nouvel auteur
0 Compliments
C'est très bien, mais car il y a un mais dans le cas où deux personne handicapés doivent embarquer, ils serait bien de les repérer car vu qui sont près du sol ils ne peuvent pas voir a travers les autres voyageurs valides. Je remarque que dans certains cas ils n'y a pas de respect, les personnes a mobilité réduite sont des voyageurs comme les autres et en suisse romande ils sont regardés de travers par les autres usagers. Déjà qu'ils sont handicapés, leur ajouter un handicap n'est pas un comportement poli. Je passe le fait qu'il faut appeler une heure avant, car là en cas de changement il faut attendre une heure de plus. Le pire c'est quand une personne handicapée doit prendre le dernier train, là c'est foutu d'avance.