Étape 1

Les clients aident les clients. Trouvez des informations utiles dans les discussions précédentes ou posez vos questions.


En avant

Étape 2

Vous trouverez ici des trucs et astuces sur les voyages en train.


Retour En avant

Étape 3

Consultez ici les dernières contributions dans tous domaines de la Community.


Retour Terminer

Economie d'énergie devrait impliquer davantage d'arrêts facultatifs, sur demande

micol
Nouvel auteur
En référence à l'article: https://news.sbb.ch/fr/medias/article/113298/penurie-d-energie-informations-actuelles-pour-les-media..., et afin de réduire la consommation énergétique. ce contexte, on peut se demander pourquoi les arrêts dans les petites gares ne se font pas plus souvent sous forme d'arrêt facultatif, sur demande.
 
Cela permettrait d'éviter la consommation d'énergie de redémarrage lorsqu'il n'y a personne qui monte ou qui descend à des petites gares. Certes il est nécessaire de conserver l'horaire et le temps de parcours comme si le train s'y arrêtait systématiquement. Cela ne rend pas plus rapide le train. 
 
Dans certains cas, il pourrait même être envisageable d'ajouter ici ou là des arrêts facultatifs, alors que le train ne s'arrête pas actuellement. Ceci pourrait aider à résoudre par exemple le problème d'une ville comme Lausanne qui selon le directeur de l'OFT dans une  interview publiée dans le journal 24 Heures du 27 août, indique
"Les lignes à longues distances ou le trafic d’agglomération? Quel est le problème de la ville de Lausanne? Il y a trop de voitures. Ces voitures viennent-elles de Berne, ou est-ce des gens qui pendulent dans l’agglomération? En réalité, ce sont plutôt des pendulaires. Donc, il faut développer les transports sur les courtes et moyennes distances."
 
Toutefois, apparemment la politique d'arrêt facultatifs est considérablement plus en vigueur sur les lignes/gares/trains BLS (souvent déjà équipés), que sur les lignes/gares/trains CFF. 
 
Afin d'économiser l'énergie électrique et afin d'améliorer le service des transports sur les courtes et moyennes distances, dans quelle mesure les CFF prévoient-ils d'accroître le nombre d'arrêts facultatifs à court et moyen terme? 
 
(Certes cela impliquerait un équipement correspondant et aussi une certaine éducation des usagers)
 
Serait-il possible d'avoir le point de vue des CFF à ce sujet?
 
1 Commentaire
Mael
Voyageur/se (bronze)

Bonjour @micol 

Ne faisant pas partie de l'équipe des CFF, je me permets quand même de vous répondre.

La principale cause est le manque de matériel dans le train, la gare et sur les rails. 

Si les CFF proposeraient de mettre en place des arrêts sur demande, sur la côte lausannoise, par exemple (beaucoup de gares desservies par le RERVaud ont peu de fréquentation), il faudrait adapter les trains à ce nouveau système : installer des boutons de demande d'arrêt et un système cabine - signalisation. Il faut donc aussi installer les fameux feux noirs et blancs avec deux feux clignotants. Il faut ainsi installer des boutons de demande dans les différentes gares, et un système relié avec le signal pour donner l'information au conducteur. 

Il faudrait aussi restructurer l'horaire, car le temps gagné sans s'arrêter est du temps "à perdre" pour ne pas rattraper les autres trains (car chez CFF, chaque minute compte !), même si la signalisation ferroviaire fait ce travail. Le temps en trop est donc rattrapé dans les gares, et tout est calculé pour ! 

Cela coûterait donc sans doute trop cher de faire cette opération, mais c'est vrai, qu'un jour, il faudrait y penser.... Cela pomperait moins d'électricité et ferait plus ressortir le côté "omnibus" que j'aime beaucoup...

En espérant vous avoir aidé,
Bien à vous,
Mael